Ne jetez plus vos noyaux d’avocat !!! (1001 façons de les consommer)

Avant je n’écoutais jamais ma mère quand il était question de soin…

Mais ça c’était avant!

On se moque mais, c’est bien connu, nos mamans savent et sauront toujours plus de choses que nous 😉

Je lui fais donc un peu de pub ici :

Vous connaissiez déjà les bienfait de l’avocat, en soin nutrition, comme en alimentation  mais savez-vous recycler son noyau  ?

Ok… en primaire vous aviez appris, comme moi, à en faire pousser une petite plante avec du coton, un peu d’eau et un pot de yaourt,  mais en dehors de ça ?

Saviez-vous que la majorité des propriétés de l’avocat se trouve dans ce machin qu’on jette le plus souvent à la poubelle ?

Voici quelques propriétés épatantes :

 

  • Agrémenté dans vos salades, par exemple, il améliorera l’aspect de votre peau, en plus de faire ami-ami avec votre transit intestinal (riche en fibres) et d’être bon pour votre cœur (riche en acides aminés)
  • Oust les boutons ! Reconnu comme antifongique, c’est aussi un antiseptique idéal quand on prend le temps de le préparer pour sa peau
  • Il aurait des propriétés aphrodisiaques (mais ça ce n’est pas ma maman qui me l’a dit x) )…

Génial ! Mais comment je le consomme ?

C’est simple, il ne faut pas attendre qu’il sèche plusieurs jours (oui, ça aussi j’ai testé) pour continuer à user du couteau qui vient tout juste de vous aider à couper l’avocat en deux, et peler la couche marron qui entoure le noyau. Vous pouvez ensuite :

  • le râper : pour le consommer directement sur vos salades de crudités ou de pâtes par exemple (attention son goût est assez particulier),
  • l’utiliser en detox water ou en tisane : s’il est petit, vous pouvez vous amuser à faire rentrer le noyau dans votre boule à thé, sinon le râper là aussi pour le mettre dans un sachet de thé à remplir par exemple,
  • le transformer en poudre : en le faisant légèrement griller comme des amandes, dans une poêle, puis en utilisant un pilon ou mortier,  vous pourrez alors l’utiliser en gommage du visage, ou du cuir chevelu comme moi, ou encore créer des pansements avec un peu d’eau chaude pour assécher vos boutons,
  • en faire un bon prétexte pour un massage : mais la patience est de mise ici, car il faut faire tremper le noyau dans l’alcool pendant quelques jours, avant de pouvoir profiter des bienfait antiinflammatoires du liquide rendu,
  • en masque capillaire : mélanger alors le noyau râpé avec une huile végétale de votre choix, j’utilise en général de l’huile de ricin, surtout en massage sur le cuir chevelu, pour la pousse! Mais aussi parce qu’associé avec les bons ingrédients, il aide à décoller les plaques et les pellicules 😉 vous pouvez le faire descendre sur les longueurs afin de profiter des bienfaits du corps gras de l’avocat, pour nourrir intensément vos cheveux.

Et sinon l’avocat en lui-même est délicieux accompagné de quelques tranches de mangue!

Voilà, voilà, j’espère que cet article vous a plu, à bientôt pour une prochaine astuce de (grand-)mère 😉

Publicités