Scrunching, Plopping … c’est la rentrée des cheveux bouclés ! \o/

Aujourd’hui je signe la rentrée de Mes7pechescapillaires.

En effet après une pause tout l’été, le blog reprend du service. Mais pourquoi tout ce silence ?

Tout simplement parce que mon dernier job ne se passait pas très bien et que j’ai préféré me concentrer pleinement sur la recherche d’un nouveau travail. Et j’ai trouvé !

Je commence dès aujourd’hui, mais, ce qui vous intéressera le plus, c’est d’apprendre que pendant cette période, j’ai aussi vécu une autre transition : capillaire cette fois.

En fait pour tout vous avouer, je n’osais pas me présenter les cheveux bouclés au travail, ou alors à de très rares occasions, et parano comme je l’étais je ne savais pas si les « oh mais ça te va trop bien » et « tu devrais toujours les laisser comme ça » n’étaient pas des paroles bâtons-dans-les-roues.

Mes peurs étaient toutefois justifiées, j’ai déjà subi des moqueries (bon ok, douces taquineries) qui me faisaient comprendre que les cheveux lisses c’était bien plus « pratique », de toute façon même la Société était contre ma nature (de cheveux), vous souvenez-vous seulement de la campagne Jarretedeboucler.com ? 😦

Bref, pour mon nouveau job, j’avais pris une sage décision tout l’été : ne me présenter aux entretiens qu’avec mes cheveux bouclés.

Et ça tombe bien, car j’ai été retenue pour plusieurs RDV sans subir la moindre remarque, le moindre regard de travers. D’autant plus que dans mon entreprise actuelle, la responsable du service (N+2) a des forts magnifiques cheveux… et ils sont bouclés et tout en volume !

Mais voilà, de retour de vacances de 2 semaines et demi au Japon (voyage pour lequel je vous préparerai aussi un article), le jour J est vite arrivé, et mon copain de me dire inquiet « tu ne te lisses pas les cheveux pour ton 1er jour hein! :/ »

Bien sûr que non! C’est donc de bon matin qu’on pouvait me voir « scruncher » et « plopper »… Mais ça veut dire quoi en fait ? 🙂

Ce sont tout simplement 2 magnifiques techniques parmi d’autres pour définir ses boucles.

Le Scrunching : c’est tout simplement se placer tête en bas ou sur le côté et d’aider vos cheveux mouillés à former des boucles en attrapant les pointes avec la paume de votre/vos main(s) et en les remontant sur votre crâne, vous pouvez refermer vos mains sur vos mèches en fonction de la définition souhaitée (boucles plus serrées ou au contraire plus détendues, etc.)

Le Plopping : c’est grâce à monsieur qui, habité d’une motivation, a accepté de dessiner la technique en question, que je vais pouvoir vous l’illustrer. Et plus bas je vous montre en photo les effets de ces 2 techniques, pas sur moi, pas sur mon homme, mais sur un autre, une charmante tête blonde qui a accepté de jouer les cobayes un temps.

Il s’agit de mettre ses cheveux tête en bas dans une serviette (en microfibre de préférence) et d’en ramener les extrémités, situées de chaque côté de la tête, vers l’arrière en les torsadant.

C’est compliqué à comprendre hein ? Rassurez-vous ça l’a été aussi à vous le définir. C’est pourquoi koupain (@notmarrco aller zieuter son Instagram tout plein de jolies photos ^^) s’est dévoué pour bien l’illustrer.

plopping_nb.png
illustration en noir&blanc du plopping – copyright : @notmarrco

Et ce que ça donne en photo :

max_plopping.jpg
la technique du plopping en photo avec mon nouveau cobaye ^^
max.jpg
mais quel beau résultat !

J’ai tout dit !

Enfin… presque. Je n’ai pas parlé des produits que j’utilisais. J’ai effectivement, après 3 ans de naturel j’ai fini par trouver ma routine boucles idéale :

Tous les 2 en vente sur le site Diouda.fr (contactez-moi si vous souhaitez être parrainée et bénéficier de -20% sur votre prochaine commande)

Ce dernier sent étonnamment bon, normal il fait le plein d’extraits de plantes et d’épices : ortie silice, ail, cannelle, girofle, lavande, menthe, romarin, rue des jardins, sauge scarlée, thym, absinthe, chicorée, muscade, camphre naturel.

Mais bien sûr, je continue à tester d’autres routines, surtout en cette rentrée, notamment des produits de chez John Masters Organics dont je vous donnerai des nouvelles très prochainement.

Allez je file pour cette 1ère journée de boulot, à bientôt pour un nouvel article !

Publicités

Devine qui est venu dîner en blanc à Paris ? (place Vendôme)

Aujourd’hui j’ai voulu vous faire un article un peu particulier et vous parler d’un phénomène qui s’est déroulé hier soir et auquel j’ai eu la chance de participer : le fameux « Diner en Blanc »

Si vous tapez ces 3 termes dans votre barre de recherches, vous allez trouver pas mal d’articles à ce sujet dans les actualités ! Nous étions à Place Vendôme !

place-vendome.jpg

Il s’agit d’un évènement qui fête cette années ses 25 ans, qui se déroule chaque année dans un des plus bel endroits de Paris, et dont la date est communiquée quelques semaines à l’avance aux personnes qui sont conviées.

Il faut alors prévoir une table, deux chaises, un panier de pique-nique (plein bien sûr), et pour le reste – nappes, serviettes, vaisselles, etc. Mais aussi décorations, tenues de madame et/ou monsieur et leurs accessoires – du blanc et RIEN QUE DU BLANC (tolérance pour les chaussures de monsieur).

mon-homme-en-blanc.jpg
mon-homme-en-blanc en route pour le point de RDV
Le lieu et l’endroit où aura lieu le dîner est lui tenu secret jusqu’au bout, pour les convives du moins, transportés depuis le point de RDV vers le lieu magique en cars – dont les rideaux sont tirés pour ne pas attirer l’attention – et qui ne l’apprennent que quelques minutes avant l’arrivée!

bus-diner-en-blanc.jpg

Je parle d’invités et de convives, car pour assurer le bon déroulé de l’opération, cet évènement se veut très select. Je ne débattrai pas là-dessus, car je me suis déjà disputée avec une collègue que j’adore sur le sujet l’année dernière, heureusement on s’est vite rabibochées depuis ❤

Reste que pour moi vous n’ouvrez pas vos events Facebook à qui veut bien que je sache 😀

Et je parle bien de l’année dernière (déroulé dans les jardins du Palais Royal), car c’est la seconde fois que monsieur et moi avons eu l’honneur d’être de nouveau conviés par notre « parrain » (dont le nom sera lui aussi tenu secret 😉 ).

Cette année nous étions 6000, c’est pourquoi je titrai sur mon Facebook perso : « On est 6000, 6 tables de 1000! » clin d’œil à Gad El Maleh qui m’avait bien fait rire en minant, dans un de ses spectacles, d’inviter tous les spectateurs de la salle à dîner et, une fois arrivés au restaurant, de rétorquer ça au serveur 😉

A notre arrivée, les forces de polices présentes devant Le Ministère de la Justice et le dispositif de Sécurité du Ritz ne partageaient pas la même joie que nous, c’est vrai qu’arriver en grosses troupes et habillés tout de blanc… on pourrait croire à une secte !

leftovers.jpg
Leftovers vous connaissez ?
Mais ils ont su faire preuve de patience, et nous ont finalement laissé nous installer pour notre diner chic, c’est aussi le principe du diner en blanc : pas d’autorisation légale, ça ajoute du piment à toute cette folle organisation 😀

ministere-de-la-justice.jpg
Haha les petits curieux !
L’article se prête bien au blog, car c’est THE occasion où les chapeaux et coiffures blanches les plus folles sont de sortie !

chapeaux-en-blanc.jpg

dame-au-chapeau.jpg

chapeau-diner-en-blanc-2.jpg
Et quel chapeau! La dame à côté en crie de joie!
Ce fut un moment intense et magique, tout était parfait, d’abord le dîner, puis l’orchestre tenu par les étudiants en médecine de Bichat qui nous a même joué toute la BO de Star Wars, en passant par le sourire de mon amoureux , la compagnie de nos amis de tablées, jusqu’aux allumages des bougies scintillantes, j’ai vraiment été plus que ravie de participer à cette « nouvelle édition » d’autant plus que le diner a toujours lieu quelques jours autour de mon anniversaire 🙂

tenues-en-blanc.jpg

orchestre-diner-en-blanc.jpg

allumage-bougies-scintillantes.jpgC’est aussi un cadre idéal pour demander quelqu’un en mariage 😉

moi.jpg Ça sent le mot de la fin…

Je rappelle que nous avons été cooptés, mon n’homme et moi, pour avoir la chance de participer à ce dîner, et que les invitations, c’est comme les antibiotiques, c’est pas automatique.

Le pire (ou le meilleur c’est selon) c’est que, suite à un désistement, l’opportunité d’inviter un autre couple (amoureux, amis, ou de la même famille) s’est offerte, par le capitaine de groupe, à nous! Oui! Malheureusement chose a été de constater que nous avions beaucoup d’amis, mais aucun de disponible ce soir là. Même si c’est du dernière minute, ça reste pour moi vraiment dommage de rater une occasion pareille quand elle peut ne se présenter à vous qu’une fois…

L’année prochaine, si je suis de nouveau invitée, et que de nouveau désistement il y a, qui sait ? Peut-être que je proposerai la place à une de mes lectrices ? 😉

J’espère que cet article haut en couleurs – euh… il n’y avait que du blanc en fait – vous aura plu, à bientôt pour un nouveau!

dessert-diner-en-blanc.jpg

Vite, vite, une jolie coiffure pour un mariage !

La saison des mariages approche, vous souhaitez  une jolie coiffure et n’êtes pas prête pour le port d’un joli chapeau ?

Alors détendez-vous et … faites-vous coiffer !

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, se faire faire un chignon n’est ni compliqué ni excessivement cher, et les budgets dépendent effectivement de la nature de vos cheveux (et de la nécessité par exemple de les lisser au préalable ou non) mais aussi (et surtout) des sophistications (c’est bon j’ai bien écrit ?) que vous souhaitez mettre en place.

De plus il tiendra bien 2 jours !

Si elle ne vous l’a pas déjà proposé, l’idéal est de vous rapprocher de la mariée afin de savoir s’il est possible de vous greffer au RDV coiffure.

Bien souvent, on fait appel à un coiffeur ou à un maître artisan coiffeur qu’on aura déjà testé, pour plus d’une personne, l’intérêt étant d’avoir un tarif plus avantageux.

Nous avons eu la chance, quelques filles et moi, d’être directement conviées par la mariée elle-même, personnellement c’était la première fois que je me faisais faire un chignon en France et par un maître-artisan coiffure qui puis est (merci Corinne et ses doigts de fée !)

Que l’on soit l’un(e) des témoins / demoiselles d’honneur ou non, c’est évidemment plus joli, de se coordonner et une inquiétude en moins pour la mariée de nous voir bien au top de notre capillarité (surtout si vous êtes proches), vous êtes en tout cas certaine de (vous) faire plaisir !

Mais attention aux retardataires, il y a souvent un planning à respecter, en fonction des contraintes de chacune.

Quelques recommandations pour le jour J :

  • Soyez dans les parages et donc en avance pour votre RDV, cela permettra de gagner un temps précieux si la coiffeuse avait finalement terminé la coiffure de la précédente (elle aussi en avance n’est-ce pas 😉 )
  • Pour les brushings ou lissages au fer au préalable : lavez-vous les cheveux le matin même et chez vous(vous n’aurez peut-être pas la possibilité de le faire sur place).
  • Pour les chignons : apportez une ou deux photos, ce sera plus simple et rapide pour donner l’esprit et faire comprendre ce que vous souhaitez vraiment, il faudra être raisonnable si vous avez par exemple un carré comme moi à l’époque –  et lavez-vous les cheveux la veille au soir, sinon ils seront quasi-impossibles à maîtriser même avec les nombreuses épingles qui n’attendent que vous.

Une fois sur place, détendez-vous… on s’occupe de vous !

Et c’est bien-sûr vous qui allez être belle , la plus belle étant la mariée 😉

Qu’est ce que j’aime voir et revoir ce chignon tressé… ^^