Scrunching, Plopping … c’est la rentrée des cheveux bouclés ! \o/

Aujourd’hui je signe la rentrée de Mes7pechescapillaires.

En effet après une pause tout l’été, le blog reprend du service. Mais pourquoi tout ce silence ?

Tout simplement parce que mon dernier job ne se passait pas très bien et que j’ai préféré me concentrer pleinement sur la recherche d’un nouveau travail. Et j’ai trouvé !

Je commence dès aujourd’hui, mais, ce qui vous intéressera le plus, c’est d’apprendre que pendant cette période, j’ai aussi vécu une autre transition : capillaire cette fois.

En fait pour tout vous avouer, je n’osais pas me présenter les cheveux bouclés au travail, ou alors à de très rares occasions, et parano comme je l’étais je ne savais pas si les « oh mais ça te va trop bien » et « tu devrais toujours les laisser comme ça » n’étaient pas des paroles bâtons-dans-les-roues.

Mes peurs étaient toutefois justifiées, j’ai déjà subi des moqueries (bon ok, douces taquineries) qui me faisaient comprendre que les cheveux lisses c’était bien plus « pratique », de toute façon même la Société était contre ma nature (de cheveux), vous souvenez-vous seulement de la campagne Jarretedeboucler.com ? 😦

Bref, pour mon nouveau job, j’avais pris une sage décision tout l’été : ne me présenter aux entretiens qu’avec mes cheveux bouclés.

Et ça tombe bien, car j’ai été retenue pour plusieurs RDV sans subir la moindre remarque, le moindre regard de travers. D’autant plus que dans mon entreprise actuelle, la responsable du service (N+2) a des forts magnifiques cheveux… et ils sont bouclés et tout en volume !

Mais voilà, de retour de vacances de 2 semaines et demi au Japon (voyage pour lequel je vous préparerai aussi un article), le jour J est vite arrivé, et mon copain de me dire inquiet « tu ne te lisses pas les cheveux pour ton 1er jour hein! :/ »

Bien sûr que non! C’est donc de bon matin qu’on pouvait me voir « scruncher » et « plopper »… Mais ça veut dire quoi en fait ? 🙂

Ce sont tout simplement 2 magnifiques techniques parmi d’autres pour définir ses boucles.

Le Scrunching : c’est tout simplement se placer tête en bas ou sur le côté et d’aider vos cheveux mouillés à former des boucles en attrapant les pointes avec la paume de votre/vos main(s) et en les remontant sur votre crâne, vous pouvez refermer vos mains sur vos mèches en fonction de la définition souhaitée (boucles plus serrées ou au contraire plus détendues, etc.)

Le Plopping : c’est grâce à monsieur qui, habité d’une motivation, a accepté de dessiner la technique en question, que je vais pouvoir vous l’illustrer. Et plus bas je vous montre en photo les effets de ces 2 techniques, pas sur moi, pas sur mon homme, mais sur un autre, une charmante tête blonde qui a accepté de jouer les cobayes un temps.

Il s’agit de mettre ses cheveux tête en bas dans une serviette (en microfibre de préférence) et d’en ramener les extrémités, situées de chaque côté de la tête, vers l’arrière en les torsadant.

C’est compliqué à comprendre hein ? Rassurez-vous ça l’a été aussi à vous le définir. C’est pourquoi koupain (@notmarrco aller zieuter son Instagram tout plein de jolies photos ^^) s’est dévoué pour bien l’illustrer.

plopping_nb.png
illustration en noir&blanc du plopping – copyright : @notmarrco

Et ce que ça donne en photo :

max_plopping.jpg
la technique du plopping en photo avec mon nouveau cobaye ^^
max.jpg
mais quel beau résultat !

J’ai tout dit !

Enfin… presque. Je n’ai pas parlé des produits que j’utilisais. J’ai effectivement, après 3 ans de naturel j’ai fini par trouver ma routine boucles idéale :

Tous les 2 en vente sur le site Diouda.fr (contactez-moi si vous souhaitez être parrainée et bénéficier de -20% sur votre prochaine commande)

Ce dernier sent étonnamment bon, normal il fait le plein d’extraits de plantes et d’épices : ortie silice, ail, cannelle, girofle, lavande, menthe, romarin, rue des jardins, sauge scarlée, thym, absinthe, chicorée, muscade, camphre naturel.

Mais bien sûr, je continue à tester d’autres routines, surtout en cette rentrée, notamment des produits de chez John Masters Organics dont je vous donnerai des nouvelles très prochainement.

Allez je file pour cette 1ère journée de boulot, à bientôt pour un nouvel article !

Publicités

L’huile de palme, cette huile qui fait débat alors que…

On va continuer dans la lignée des corps gras!

Aujourd’hui pour vous parler de l’huile de palme.

L’huile de palme kEzAcO ?

C’est une huile tout simplement extraite par pression de la pulpe du fruit du  palmier, qui en est riche de moitié environ.

Si elle est surtout cultivé en Indonésie et Malaisie, c’est surtout parce qu’elle est a besoin d’un climat tropical bien humide pour donner un rendement de folie : elle produit 8 fois plus d’huile que le soja et 6 fois plus que le colza.

Elle est utilisée dans l’alimentation depuis bien plus longtemps que l’existence du N*tella.

Chez nous elle est principalement utilisée dans l’industrie, sous forme raffinée, pour ses propriétés consistantes et de conservation (pour éviter qu’un produit rance par exemple). En Afrique ou en Asie du Sud-Est elle est au contraire consommée sous son originie naturelle, riche en bêta carotène (vitamine A) et en vitamine E (après l’huile de germes de blé).

Notre corps a besoin d’acides gras pour bien fonctionner, on les retrouve dans les matières grasses (beurre, huile, mais aussi fromage, charcuterie, plats préparés, etc.), il faut dissocier les acides gras mono-saturés (les « bons »), des saturés (ils deviennent « méchants » pour notre corps et notre cœur si on en abuse) : l’huile de palme en est composé à 50/50.

Abuse-t-on de l’huile de palme ?

> La réponse est : Oui

Si les adultes arrivent consciemment à en limiter la consommation, les enfants ne sont pas épargnés : le Credoc (Centre de Recherche d’Etude et d’Observation des Conditions de vie) a publié en 2014 une étude qui révèle qu’ils consomment 3,3g par jour contre 2,8g pour un adulte, et que la part de l’huile de palme dans leur consommation en acides gras saturés reste plus important versus nous, grandes personnes.

Mais du coup c’est mauvais pour la santé ?

La réponse est : il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse…

scribe.jpg
Le scribe (source: Youtube)

En gros l’huile de palme n’a rien de différent avec le beurre, c’est un corps gras comme un autre, elle contient d’ailleurs des acides gras poyl-insaturés ( or certains sont recommandés, voire indispensables pour l’organisme).

Ce n’est donc pas l’huile de palme qu’il faut limiter, mais plutôt votre consommation d’acides gras saturés qui, en grande quantité, peut être responsable de nombreuses maladies cardio-vasculaires.

En gros, il faut retenir que les produits qui contiennent de l’huile de palme,= le sont principalement pour donner du « corps » au produit, une meilleure tenue ou une meilleure consistance (comme la pâte à tartiner que j’ai cité plus haut, mais il y en a d’autres) mais que ces mêmes produits contiennent aussi d’autres matières grasses et/ou sont riches en sucre et/ou en sel, et c’est bien connu le sucre appelle le sucre, c’est donc eux qu’il faut consommer avec modération (même si je n’ai jamais su qui c’était 😀 haha…)

Au final, ce n’est pas seulement ce que l’on consomme, mais comment on le consomme qui devrait faire débat.

C’est une huile qui fait débat, mais il ne faut pas oublier qu’elle a fait avancer les choses et que des populations vivent aujourd’hui de sa culture.

Oui mais l’huile de palme est responsable de la d-é-f-o-r-e-s-t-a-t-i-o-n !

> La réponse est Oui, encore une fois 🙂

Mais c’est pourquoi plusieurs démarches autour du développement durable se sont créées et concernant bien aujourd’hui les cultures de palmeraies.

Alors même si aujourd’hui j’en limite la consommation, et que je cherche toujours toujours des savons sans sodium palmate, dès que je vois « provenance d’une culture responsable » ou « respectueuse de l’environnement » ou « produit à partir d’huile de palme durable » ou « certifiée », je suis beaucoup plus attentive.

J’ai depuis belle lurette remplacé la fameuse pâte à tartiner bien connue, d’abord par le ** Nocciolata **, qui reste dans mes favoris (et de ceux de mon chéri), mais j’ai aussi découvert tout récemment Mamie Bio sur le site Greenweez.

mamiebio-greenweez.jpg
om nom nom nom

Prochain test : la pâte à tartiner choco-noisette de chez Bonneterre… ^^

J’espère que ces informations vous seront aussi utiles qu’elles l’ont été pour moi!

A bientôt pour un nouvel article à débattre 😉

Liebster Award, réponses à mon interrogatoire

De bon matin je découvre que j’ai été nommée par PinkyxCandy pour un liebster award.

Bon bah on va commencer la journée par là alors 😀 merci!

C’est quoi « Liebster Award » ? oO

Un petit moyen détourné entre blogueurs/blogueuses de faire connaitre son blog tout simplement 😉 et aussi le plaisir de se prendre au jeu des questions/réponses.

Vous répondez aux 11 questions du nominant, et à votre tour vous choisissez 11 questions à transmettre à 11 blogueurs/blogueuses de votre choix.

Voici son interrogatoire et ma version des faits :

1/ Sors-tu sans maquillage ?

Oui, car j’estime que tout le monde ne mérite pas de voir ma poker face.

2/ Plutôt rouge à lèvres ou gloss ?

Rouge à lèvres, le plus mat et pigmenté possible, ils ont une bien meilleure tenue selon moi, oui on est bientôt en été je sais…

3/ Quelle est ta passion ?

Sans grande surprise (mais en fait si car ici c’est un blog cheveux) : la cuisine!

4/ Ton dessert ou plat préféré ?

Le chocolat, le chocolat, le chocolat, le chocolat, le chocolat, le chocolat et le chocolat, j’ai préféré en citer plusieurs.

5/ Si on te donne un billet d’avion sans destination où choisis-tu de partir ?

Le Japon alors,  ça m’évitera d’avoir à débourser vu que j’y vais en septembre.

6/ Quel métier voulais-tu faire quand lorsque tu étais petite ?

Boulangère.

(et on ne se moque pas!)

7/ Quel est la première chose que tu fais en te réveillant ?

« …Bon…jou…r… »

8/ Entretien d’embauche que choisis-tu une robe/jupe crayon ou un tailleur-pantalon ?

J’aime bien la jupe crayon moi, et pourtant je suis quasiment toujours en pantalon.

9/ Ta chanson préférée ?

Falling in love is hard on the kness d’Aerosmith

10/ Plutôt basket ou talon ?

J’ai dû mal à faire mon running en talons, mais j’ai aussi du mal à aller au boulot en basket, pas vous ? Disons alors que je n’ai pas de chaussures plates conventionnelles, ça ira ?

11/ Le nom de ton premier animal de compagnie ?

 Je n’en ai pas eu, les animaux n’ont jamais eu besoin de ma compagnie.

C’est fini, je vais passer le bébé aux toutes premières personnes qui m’ont accueillie sur Hellocoton ^^

Clémence d’A Touch Of Ethereal
Jennifer de Furenchi
Oréa d’Orea Cosmo
Le blog Limonade Électrique
Marine de UpdatesBeauty
Marie de Beauty Makeup Blog
Ngouiha de SharemystylebyNgouiha
Chiraz de Les chipoteries d’une chipie
Mona de Just Mona

Et 2 nouveaux sur Hellocoton : Un brin verte et  La cuisine d’Ilton

Voici les règles du jeu :

Vous répondez sur votre blog à mes 11 questions que vous pouvez récupérez plus bas, ensuite c’est à votre tour de faire une liste de 11 questions et de nominer 11 autres blogs qui ont moins de 111 abonnés….

Je plaisante! Moins de 100 en fait…

Vous ne pouvez pas nominer votre nominant (sinon on n’en sort jamais).

1/ Tu as forcement un autre surnom que celui que tu donnes à ton blog, et c’est… ?
2/ La corvée qui te rebutes le plus : remplir le lave-vaisselle ou activer ton robot aspirateur ?
3/ La première chose que tu fais avant de zzzZZZZ ?
4/ Le plat que tu cuisines pour toi et toi seulement (et certainement pas pour d’autres!)?
5/ Nous allons forcement parler au passé: le job le plus cool que tu ai fait dans ta vie ? 😀
6/ Un avis sur la mode du « tout bio », « tout au naturel » ?
7/ Tu vas te marier (félicitations), et tu veux rendre quelqu’un vert(e) ! mais qui (pas de nom, juste une rapide description) ?
8/ Tu reçois les félicitation du Guinness des Records, mais au fait c’est quoi déjà ton record personnel ?
9/ Nous avons tous un super pouvoir ou un 6e sens, mais rappelle le tien… ?
10/ La chose que tu as honte de faire mais que tu n’as pas honte de dire ici ?
11/ Décris-moi ton état de santé général.

Allez go, go, go! 😉

The Mask : au yaourt !

Mon homme a fait les courses chez Naturalia et a voulu tester leurs yaourts.

Il a parfaitement raison, allons voir s’ils sont bons… pour mes cheveux :p

Quelques explications avant la recette :

Un masque au yaourt kEzAkO ?

Il s’agit d’un masque hydratant principalement destiné à l’usage des cheveux secs (oui oui faites leur manger des yaourts) à appliquer avant shampooing, sur cheveux secs ou mouillés peu importe.

Perso pour moi c’est cheveux secs, comme ça pas besoin de les enrouler dans un film et/ou une serviette, et en général ainsi il ne coule pas.

P4220525.JPG

Il s’agit de l’appliquer avec les doigts (j’ai pris le peigne pinceau en photo pour faire joli, genre j’ai des outils, mais je crois être adepte du less is more hein) après brossage (c’est important), et ce sur le cuir chevelu tout en le massant (hmmm c’est frais) en insistant bien sur les longueurs, et qu’on laisse comme ça sur le crâne entre 20 min et 2h (parce qu’un yaourt ça tourne !).

Les protéines vont venir hydrater vos cheveux, l’acide lactique va vous aider à vous débarrasser des peaux mortes (et donc des pellicules qui s’accrochent à leur vie, tel est mon cas), c’est pourquoi je suis convaincu que la matière grasse (MG) importe peu ici, et donc qu’on peut aussi bien user d’un un yaourt 0% que d’un yaourt à MG comme ici, c’est loin d’être une question bête…

La recette now 😉

Lire la suite de « The Mask : au yaourt ! »